CNEWA Canada

L’unité est là, il suffit de la chercher! 

Une réflexion sur la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens. 

Dans le cheminement vers l’unité entre les Églises chrétiennes, des événements comme la célébration œcuménique annuelle à Montréal lors de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, se révèlent comme de puissants catalyseurs favorisant la compréhension, l’amitié et l’unité entre les différentes confessions chrétiennes. 

La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens n’est pas seulement un événement annuel, c’est aussi une grande fresque de prière, d’amitié et de dévotion partagée qui a rassemblé les chrétiens lors d’événements de prière mémorables à travers le monde. 

Adriana Bara, directrice nationale de l’Association catholique d’aide à l’Orient (CNEWA), était l’un des membres du comité organisateur de cet événement œcuménique à Montréal (probablement le plus grand au Canada). Elle a mis en lumière l’importance de tels rassemblements et a partagé ses idées sur la façon d’éliminer les barrières qui séparent les Églises chrétiennes. C’est un moment précieux pour faire des liens. 

La célébration de cette année a permis aux chrétiennes et chrétiens de différentes Églises de se réunir dans la prière et l’amitié. Dans son homélie, Mgr Christian Lépine, archevêque catholique du diocèse de Montréal s’est penché sur la parabole du Bon Samaritain pour illustrer le thème de l’amour qui unit les chrétiens. Cet amour qui reflète l’amour du Christ pour son peuple, transcende les différences et met l’accent sur le pouvoir guérisseur de l’unité en Christ. 

Adriana Bara souligneé que même si des différences théologiques peuvent exister, des événements comme la célébration œcuménique à Montréal mettent en valeur la joie d’être ensemble. Des amitiés se nouent et donnent lieu à des échanges fructueux entre les Églises tout au long de l’année. Le désir de proximité entre les Églises est évident. 

En réfléchissant à la célébration œcuménique, les participants sont repartis avec des leçons inestimables. Le principal point à retenir est la prise de conscience que, malgré les différences confessionnelles, les chrétiens forment une seule famille appartenant au Christ. L’appel à se considérer comme des frères et sœurs et non comme des adversaires fait écho au message d’amour et d’unité de Jésus Christ. 

« Si nous nous considérons comme faisant partie d’une même famille, nous pouvons unir nos efforts pour le travail social et notre participation active à la société, explique Adriana Bara. Le message est clair : l’unité dans l’amour peut faire une différence tangible dans le monde. » 

« Le travail de CNEWA, grâce à nos donateurs et sympathisants, nos campagnes et nos partenariats avec les Églises orientales, est un très bon exemple de matérialisation de l’amour chrétien, ajoute Mme Bara. Par son engagement, CNEWA aide ceux et celles qui sont dans le besoin, quelle que soit leur origine, culture ou religion, contribuant ainsi à mettre en valeur la beauté de l’amour chrétien. » 

Bara nous rappelle l’approche inébranlable de CNEWA : ne jamais poser de questions sur l’appartenance religieuse de ceux et celles que nous aidons, mais simplement de tendre la main pour les aider. Cette inclusion et cet amour altruiste reflètent les enseignements de Jésus Christ. 

La présence de trois religieuses bénédictines cloîtrées de l’ Abbaye de Ste-Marie de Deux-Montagnes à la rencontre œcuménique souligne la profondeur de l’engagement envers l’unité des chrétiens. Ces religieuses qui quittent rarement leur monastère, ont assisté à l’événement à l’invitation d’Adriana Bara, afin de prier avec tous les chrétiens venus à la célébration pour l’unité des chrétiens. 

Des événements tels que les célébrations œcuméniques pendant la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens illustrent le pouvoir transformateur de l’amour chrétien en faisant tomber les barrières et en favorisant l’unité. CNEWA, dans sa mission d’embrasser notre identité, aux côtés des chrétiens de toutes traditions, aide à marcher dans l’amour en collaborant avec de nombreuses Églises orientales – sachant que la vision d’une Église en Christ n’est pas seulement un rêve lointain mais une réalité tangible.  

Capsules récentes

Cyberbulletin, inscrivez -vous —Entrez votre adresse courriel

Nous constatons que votre préférence linguistique est le français.
Voudriez-vous être redirigé sur notre site de langue française?

Oui! Je veux y accéder.

Hemos notado que su idioma preferido es español. ¿Le gustaría ver la página de Bienestar para el Cercano Oriente Católico en español?

Vee página en español

share