CNEWA Canada

Les activités de CNEWA au Moyen-Orient sont coordonnées par nos bureaux régionaux de la Mission pontificale.

L’infirmière, sœur Nahla, Dominicaine de Sainte-Catherine de Sienne, soigne un patient à l’Hôpital Al Jamh-Al Zahrawi à Mosul, Irak.

Fondée en avril 1949 comme mesure temporaire d’intervention d’urgence en vue d’appuyer les réfugiés palestiniens, nos bureaux sont devenues une expression permanente de la préoccupation du Saint-Siège vis-à-vis tous les peuples de la région, peu importent leur religion et leur nationalité.

CNEWA a trois bureaux régionaux: le bureau d’Amman est responsable des activités en Jordanie et en Iraq; celui de Beyrouth est responsable des activités au Liban, en Syrie et en Égypte, celui de Jérusalem est responsable des activités en Palestine et en Israël.

CNEWA appuie des programmes d’aide et de secours d’urgence, de soins et de réhabilitation, d’éducation et de développement humain.

En plus de son travail humanitaire, CNEWA soutient aussi les églises locales en appuyant des programmes de catéchèse, en rénovant des bâtiments de paroisses et en parrainant la formation de prêtres, de religieux et religieuses.

Irak

Depuis 2003, environ 700 000 chrétiens (ou 70 %) ont été forcés à quitter l’Iraq. Se dirigeant directement vers une guerre civile, les chrétiens qui sont restés en Iraq sont en alerte. Ils craignent que les extrémistes et des criminels les prennent pour des boucs émissaires et les ciblent encore davantage. Votre don pourra aider les catholiques d’Iraq à vivre une vie meilleure dans leur propre pays.

Sœur Teresa inscrit un nouveau patient à l’hôpital Saint-Raphaël à Baghdad, Irak. (photo: Sherrlyn Borkgren)

Israël

Les chrétiens d’Israël, qui représentent moins de 2 % de la population, sont pris entre le marteau et l’enclume. Ils sont israélites, mais non juifs. La majorité est arabe, mais non musulmane. Vous pouvez aider les organisations chrétiennes locales dans les efforts qu’elles déploient envers la jeunesse marginalisée qui cherche à renforcir son identité chrétienne.

La maison Sacré-Cœur de Haïfa offre d’excellents soins aux enfants sévèrement déficients. (photo: Ilene Perlman)

Jordanie

Connue comme un pays paisible et stable, la Jordanie est peuplé par les réfugiés Palestiniens depuis sa création et depuis 2003 par les réfugiés Iraquiens et maintenant Syriens. C’est un lourd fardeau sur le pays et l’Église à besoin de votre soutien pour relever le défi. Vous pouvez aider à fournir des secours d’urgence, notamment logements, nourriture et soins médicaux, aux réfugiés et à d’autres personnes dans le besoin. Vous pouvez également offrir des soins médicaux aux mères jordaniennes appauvries et à leurs nourrissons, parrainer des classes de catéchisme et appuyer des camps d’été bibliques.

Une bénévole italienne travaille avec un enfant déficient dans une classe du œntre Notre-Dame-de-la-Paix à Amman. (photo: Bill Lyons)

Liban

La guerre qui frappe actuellement la Syrie divise le pays encore davantage. Le Liban est submergé par des milliers de réfugiés iraquiens et syriens. Aidez à fortifier le christianisme en procurant aux familles pauvres et aux réfugiés des soins médicaux; en fournissant les soins aux enfants appauvris, et en soutenant l’éducation et la formation des prêtres, des religieuses et des dirigeants laïques.

Nabil qui porte le casque de sécurité (et son équipe) travaille au remplacement des systèmes d’égout désuets de douze villages libanais dans la région du Shouf. (photo: Marilyn Raschka)

Palestine

Les églises en Palestine sont petites, pourtant elles jouent un rôle important dans l’édification de la paix et offrent des services sociaux indispensables aux démunis. Vous pouvez offrir des bourses d’études universitaires, aider à instruire les enfants malentendants, soutenir les activités des jeunes et assurer les soins médicaux des plus pauvres.

Une orthophoniste de l’Institut Ephpheta Paul VI de Bethléem enseigne aux enfants malentendants à parler. (photo: Steve Sabella)

Syrie

Une manifestation pacifique contre le régime, il y a deux ans, s’est transformée en une guerre civile affreuse et violente. La recrudescence de la violence force des millions de familles apeurées à s’enfuir. La moitié des personnes déplacées sont des enfants. Aidez l’église locale à fournir aux enfants et à leurs familles un logement sécuritaire, accàs à école, de la nourriture et des soins psychologiques et pastoraux.

Le père Elias Hanout salue des enfants devant l’Église catholique grecque-melkite Saint-Elias à Ezraa, petite ville perchée sur la plaine de Houran au sud de la Syrie. (photo: Armineh Johannes)
Copy link
Powered by Social Snap